Publié par Laisser un commentaire

Test: Avez-vous le profil de l’entrepreneur?

Faites le test - Avez-vous le profil de l'entrepreneur?

Vous envisagez de créer votre entreprise et vous vous demandez si vous avez vraiment l’esprit d’entreprise? Pour le découvrir ou le vérifier, faites ce test gratuit en indiquant si vous êtes

  • totalement en désaccord,
  • plutôt en désaccord,
  • plutôt en accord,
  • totalement en accord

avec 50 propositions liées à la vie de tous les jours.

Cliquer pour faire le test

Ce test a été créé par des chercheurs de l’Université de Laval au Canada et il est proposé par la Banque de Développement du Canada sur son site Internet.

Présentation des résultats

A la fin du test vous découvrirez un premier résultat sur 180 points. Il correspond à l’addition de résultats partiels obtenus dans 3 dimensions:

  • vos motivations sur 76 points,
  • vos aptitudes sur 80 et
  • vos attitudes sur 44 points.

La répartition des 180 points sur les 3 dimensions peut donner une indication de l’importance de chacune d’elles dans le profil de l’entrepreneur. Chacune de ces dimensions est encore décomposée en différents critères pour lesquels vous pouvez également voir votre score:

Profil de l'entrepreneur, dimensions et critères

Ces dimensions et ces critères, sont expliqués un peu plus bas sur la page de résultats. De quoi comprendre ce que vous avez et ce que vous pouvez améliorer.

Votre score est toujours présenté en bleu et il est comparé à celui de la moyenne des répondants, toujours représentée par un trait orange (pour le profil général, les trois dimensions et l’ensemble des critères). De quoi vous comparez à d’autres.

Différences culturelles

Originellement développé par l’Université Laval au Canada, ce test a également été proposé aux futurs entrepreneurs belges sur le site de l’IFAPME pendant plusieurs années (au moins 4). A l’époque, je le faisais passer à mes élèves de promotion sociale et de secondaire. Il faut noter que, année après année, la moyenne des futurs entrepreneurs belges étaient systématiquement sous la moyenne donnée par le test canadien.

Ne vous inquiétez donc pas si vos résultats sont inférieurs aux moyennes de comparaison. Ces moyennes sont calculées sur des réponses d’entrepreneurs ou de candidats entrepreneurs canadiens et les canadiens, comme les américains, ont naturellement plus de cet ésprit entreprise. Sans rentrer dans la question du pourquoi cette différence (culture de la performance, développement de la personnalité… libéralisme et absence d’Etat providence), retenez simplement que comparaison n’est ici définitivement pas raison. Etre sous la moyenne canadienne n’est pas une tare.

Autre nuance importante

Après avoir consulté vos résultats, vous verrez une autre mise en garde générale.

En effet, lorsque l’on crée une entreprise, l’esprit d’entreprise n’est pas tout. Il ne détermine pas à lui seul la réussite ou l’échec de votre projet et que vous soyez belge ou canadien ne fait aucune différence à ce niveau. A titre d’exemples, les auteurs du tests ont noté quelques autres facteurs de réussite de l’entreprise: Expérience de l’entrepreneur, circonstances de la création, le milieu ou le moment…

Pas d’inquiétude donc, ce test et vos résultats ne sont pas déterminants. Comme pour les autres tests que vous avez pu découvrir sur gestiondebase.réussir.online (ex: Détermination…), ce test doit d’abord vous aider à mieux vous connaitre et à mettre le doigt sur vos forces et vos faiblesses… pour mettre en avant les premières et pour éventuellement corriger les secondes.

Bon à savoir (pour le jury central)

L’esprit d’entreprise peut paraître anecdotique dans votre préparation de l’examen du jury central. Quand vous consultez le syllabus officiel, 3 pages lui sont consacrées dans le syllabus qui en compte 250. J’ai néanmoins constaté en passant l’examen, qu’il comprenait systématiquement des questions sur l’esprit d’entreprise et les compétences de l’entrepreneur, et pas pour rien, pour environ 5 à 10% des points.

Dernier exemple en date, tuyau pour la route, question de mon examen du 14 août:

L’attitude décrite ci-dessous est l’une des 2 attitudes les plus représentatives de la volonté de prendre des risques, inhérente à la vie d’un indépendant (2 sont vraies).
Face à une situation critique:
– Vous sollicitez uniquement l’avis de spécialistes
– Vous suivez votre intuition et vous vous en remettez au hasard
– Vous ne vous découragez pas et vous vous concentrez sur les points les plus importants
– Vous jugez par vous-même de la situation et décidez quand vous avez réuni tous les éléments