Publié par Laisser un commentaire

Quelle formation en gestion de base choisir ? (comment obtenir le certificat de gestion)

Obtenir le certificat de gestion de base

Vous avez besoin de la gestion de base pour créer n’importe quelle entreprise de commerce et d’artisanat en Wallonie ou à Bruxelles. Vous avez vérifié que ni votre diplôme, ni votre expérience ne peuvent prouver que vous avez les connaissances de gestion. Vous savez que le prêt de gestion comporte des risques. Si vous devez obtenir le certificat de gestion de base, il vous reste deux solutions :

(1) soit réussir une formation longue en gestion de base,
(2) soit réussir l’examen du jury central de gestion de base.

Si vous choisissez de passer l’examen, vous pouvez le préparer tout seul, à l’aide du syllabus officiel. Mais tout n’est pas bien expliqué dedans et les 240 pages du bouquin peuvent faire peur. Au final, à moins d’être à l’aise avec l’étude d’un syllabus et les calculs: Vous devez choisir entre une formation en 160h et une formation accélérée, vraiment accélérée, en 16, 20 ou 24h… (ou encore des outils équivalents).  Mais quelle est la meilleure formation pour obtenir le certificat de gestion? Quelles sont les différences entre les formations accélérées et les formations longues? Comment choisir votre formation en gestion?

Dans cet article, je partage mon expérience de prof en école de promotion sociale et de prof de cours privé pour comparer les formations en 160h et celles en 16 à 24h. La comparaison va porter sur 7 points:

  1. Le lieu de la formation (où vous inscrire),
  2. Le prix de la formation (combien ça coute),
  3. Le nombre de candidats (combien vous serez)
  4. Le contenu des cours (ce que vous apprendrez),
  5. L’évaluation (comment vous serez coté),
  6. La certification (quand vous recevrez le certificat) et
  7. La durée de la formation (le temps que ça prendra).

Avant de commencer,

Il faut faire une légère différence entre les 2 grands groupes d’organismes qui proposent des formations en 160h:  les écoles de promotion sociale et les centres de formation professionnelle. Même si les deux organismes se basent sur la matière définie dans le même arrêté royal en 1998, la différence est de taille. Les écoles de promotion sociale dépendent de la Fédération Wallonie-Bruxelles, anciennement Communauté Française de Belgique. Les centres de formations sont eux rattachés au SPR Economie et emploi. Les deux types d’établissements sont subventionnés mais ils obéissent à des règles parfois différentes, par exemple, dans la sélection des formateurs. La Fédération privilégiera le diplôme et exigera une aptitude pédagogique alors que les centres de formation professionnelle privilégieront l’expérience.

1. Lieu de formation

Dans l’annuaire des écoles de promotion sociale de la Fédération Wallonie-Bruxelles, vous trouverez 116 écoles de promotion sociale en Wallonie et 27 à Bruxelles. Cliquez sur l’un des deux liens et vous en trouverez certainement une près de chez vous. Les centres de formation professionnelle sont moins nombreux. Le site de l’IFAPME présente 16 centres en Wallonie. L’équivalent bruxellois, l’EFP (SFPME) compte lui 1 centre à Bruxelles. Ces centres de formations risquent donc d’être un peu plus loin de chez vous qu’une école de promotion sociale.

Les cours en groupe privés sont essentiellement donnés à Bruxelles même si un de mes concurrents réuni ses élèves à Saint-Nicolas, près de Liège, et un autre propose ses services à Bruxelles, Mons, Namur, Charleroi et Liège. A coté des cours en groupe, il est également possible de suivre des cours par correspondances: en vidéo sur Internet ou sur papier, par courrier.

2. Prix de la formation

Les formations longues sont organisées par des asbl ou des organismes publics, elles bénéficient d’une exemption de TVA et sont subventionnées. Elles reçoivent une aide financière et humaine de l’organisme dont elles dépendent. Cela leur permet de proposer des formations moins chères et d’accorder certaines réductions au public précaire.

Dans tous les cas, à part l’une ou l’autre exception, les formations en 20h ne sont pas subventionées. Nous travaillons sous forme d’entreprises commerciales. Ceux d’entre nous qui respectent leurs obligations fiscales, facturent leurs services avec une TVA à 21% et supportent les cotisations sociales et l’impôt. Le coût est en conséquence plus élevé.

3. Nombre de candidats

Pour apprendre, le nombre d’étudiants est crucial. Il influencera directement le temps que le formateur pourra passer à répondre aux questions individuelles. Il augmentera aussi ses chances de percevoir les difficultés rencontrées par les participants. Face à un grand groupe, un prof ne peut que balancer la matière et espérer que les participants à la formation l’attrapent. En plus petit groupe, le professionnel demandera si tout le monde a compris et il prendra le temps de le vérifier.

Les aides accordées aux écoles et aux centres de formation, évoquées au point 2 dépendent du nombre d’étudiants inscrits dans l’école. Certaines écoles verront donc un intérêt à inscrire un plus grand nombre d’étudiants à leurs cours et vous risquez de vous retrouver dans des classes surpeuplées. Cela dit, il est possible de compter sur le décrochage des autres. La taille des groupes diminue habituellement au fil des leçons.

En formation accélérée, même sans subventions, les organismes ont eux aussi intérêt à remplir leurs locaux. Certains se fixent une limite et, parmi eux certains la respectent. Renseignez-vous et demandez une confirmation écrite ou faites une capture d’écran. N’hésitez pas à renégocier le prix si les promesses ne sont pas tenues.

4. Contenu des cours

Le contenu de la gestion de base a été défini dans un arrêté royal paru en 1998. On y retrouve les titres mais pas le détail de ceux-ci. En considérant uniquement les formations que je donne à titre privé et celles que j’ai données en promotion sociale, je dirais que le contenu est essentiellement le même.

Pour passer de 160h à 24, la différence tient essentiellement
– dans quelques points évités comme la tenue d’une comptabilité simplifiée, la tenue d’une comptabilité en partie double,
– dans la méthode employée : une formation accélérée en 20 ou 24h laisse peu de temps pour partir du vécu des élèves, pour lire des articles d’actualité, pour analyser des textes de loi ou pour réaliser le business plan de l’élève…

5. Evaluation

Les formations courtes vous envoient à l’examen du jury central : 30 questions à choix multiples auxquelles vous devez répondre en 1h30.

Les formations longues vous évaluent en principe sur la réalisation d’un business plan et d’un plan financier. L’enseignant peut ajouter certains tests et certaines interros intermédiaires mais en promotion sociale, seul le travail final, dactylographié, imprimé et présenté devant un jury devrait compter (d’après le programme.)

Personnellement, je pense que l’examen officiel, s’il est bien préparé, peut être plus facile à réussir qu’une formation longue. En tout cas pour quelqu’un qui soit a peur de l’informatique, soit est très mauvais en français et n’est ni prêt à apprendre ce qu’il considérerait comme secondaire ni prêt à trouver de l’aide dans son entourage.

Au jury central, vous êtes seul face à la machine mais il « suffit » de cocher les bonnes réponses.

6. Certification

Si vous réussissez le jury central, vous obtenez normalement le certificat de gestion le jour même (sauf panne d’imprimante au jury, il sera alors envoyé dans la semaine)

En formation longue, vous recevrez une attestation de réussite dans les jours qui suivent la réussite de la formation. Le certificat suivra un an plus tard. Cela dit, rassurez-vous, l’attestation de réussite vous permettra de créer votre entreprise… le guichet d’entreprises vous demandera simplement d’ajouter le diplôme à votre dossier dès que vous l’aurez.

7. Durée

Les formations en 160h prennent de 10 semaines à un an. Le volume horaire par semaine varie selon la durée. Vous serez occupé une séance de 4h par semaine de septembre à juin, deux séances de 4h de janvier à juin ou trois à quatre séances par semaine pour une formation en 2,5 mois.

Les formations courtes peuvent être organisées en 2 jours consécutifs ou en 2 jours sur une semaine, en 5 ou 6 soirées réparties selon l’organisateur. De mon côté, je préfère 5 ou 6 soirées rapprochées qui me semblent un bon compromis entre capacités d’apprentissage et rapidité d’obtention.

Evidemment, vous ne recevrez pas le certificat à la fin de la formation mais seulement à la fin de l’examen. Si vous optez pour une formation accélérée que ce soit chez moi ou chez un concurrent, il est donc important de réserver votre place à l’examen le plus tôt possible, à Bruxelles ou à Namur. Si vous hésitez sur le lieu d’examen, j’ai comparé les deux options dans un autre article.

En conclusion

Mais alors, quelle formation en gestion choisir? Quelle est la meilleure formation en gestion de base pour vous? Il est difficile de donner un avis tranché suite à cette comparaison des offres de formation. Les deux types de formation présentent un intérêt mais cela dépend de vous, de votre situation personnelle et de vos facilités d’apprentissage. Vous apprendrez un peu plus de choses dans une formation en 160h. Néanmoins, ces formations demandent du temps et un investissement régulier sur une longue période, ce qui est parfois difficile à tenir, compte tenu de la situation familiale et professionnelle. Les formations courtes en revanche proposent le moyen le plus rapide d’obtenir le certificat de gestion de base. Il faudra néanmoins ajouter un temps de préparation personnelle à la durée de la formation, relire la théorie et refaire des calculs pour assurer la réussite de l’examen.

Publié par Laisser un commentaire

Les 2 problèmes du syllabus officiel de gestion de base et 2 questions d’examen pour les illustrer

2 Problèmes du syllabus de gestion de base

Si vous vous êtes inscrit à l’examen bruxellois, vous avez pu demander à recevoir le syllabus officiel de gestion par la poste. Inscrit à Namur ou pas encore inscrit vous avez pu jeter un oeil à la version électronique. Peut-être l’avez-vous même téléchargée et imprimée… Pour avoir lu, étudié et résumé le syllabus officiel et pour avoir passé le jury central plus d’une dizaine de fois, il me semble utile de vous confier les 2 problèmes principaux de ce bouquin. Pour illustrer les deux problèmes, je vais utiliser deux exemples de questions d’examen.

1er problème: le syllabus est incomplet

Ce syllabus reprend en fait à peu près toute la matière à connaître pour l’examen du jury central de connaissances de gestion de base. Certains points non-repris pourraient se présenter dans des questions d’examen.

A titre d’exemple, vous pourriez avoir une question sur un litige, un conflit entre un particulier et un commerçant. Ces conflits se réglaient à la Justice de Paix si leur valeur était inférieure à 1.860EUR et au Tribunal de Commerce si elle était supérieure à 1.860EUR. Ce n’est écrit nulle part dans le syllabus mais vous devez le savoir pour l’examen car vous risquez d’avoir une question sur les compétences du Tribunal de commerce et sur ce seuil de 1.860EUR.

2e problème: le syllabus est périmé

Et pourtant cette réponse n’est plus valable. Aujourd’hui tous les conflits avec un commerçant (et n’importe quelle entreprise) se règlent devant le Tribunal de Commerce. Ce qui nous amène à un autre constat : Le syllabus officiel n’est pas à jour. Ce problème ne se limite d’ailleurs pas aux compétences des Tribunaux…

A titre d’exemple, vous pourriez avoir une question sur les acomptes de TVA. Jusqu’en 2017, une entreprise en déclarations trimestrielles devait effectuer des paiements mensuels. Pour être clair, elle déclarait par exemple sa TVA du 3e trimestre le 20 octobre mais devait verser deux acomptes, correspondant à 1/3 de la TVA à payer du 2e trimestre, le 20 août et le 20 septembre. Ce n’est plus le cas mais vous pourriez toujours avoir cette question à l’examen. « Elle a déclaré autant au premier trimestre (une TVA à récupérer), autant de TVA à payer pour le second trimestre. A combien s’élève le montant des acomptes du troisième trimestre ? Réponse à calculer et à sélectionner dans les propositions.

Selon un employé de la Région, interrogé lors de mon dernier passage, « ce n’est pas trop grave car l’examen n’est pas à jour non plus ». Ce qui compte, c’est bien le syllabus… Attention, alors si vous cherchez plus d’informations sur un sujet du syllabus sur Internet. Google a de grandes chances de vous donnez l’information à jour.

Le syllabus est donc incomplet, mais pas de beaucoup, et périmé, mais l’examen aussi.

Et vous, qu’en pensez-vous? Vous avez commencé à l’étudier?

Publié par 2 commentaires

Où passer le jury central de gestion? (les 10 différences entre Bruxelles et Namur)

Jury central de gestion de base - Bruxelles ou Namur

Vous pouvez passer l’examen de gestion de base à Bruxelles (80 rue du Progrès à 1000 Bruxelles), pour la Région Bruxelloise, ou à Namur (1 place de la Wallonie à 5100 Namur), pour la Région Wallonne. Vous avez vraiment le choix. La matière d’examen est la même. Le certificat que vous obtiendrez dans l’une ou l’autre région sera valable dans les deux. Mais puisque vous avez le choix, vous vous demandez certainement dans quelle ville présenter votre jury central.

J’ai déjà passé une dizaine de fois l’examen bruxellois et les échos reçus de deux élèves m’ont poussé à tenter l’expérience à Namur. Ce 19 septembre, je l’ai fait. Je peux donc comparer et vous aider à choisir. Dans cet article, nous allons comparer les deux examens à différents niveaux: Inscription et choix de la date, prix du passage, délai d’attente, emplacement, salle d’examen, respect de l’horaire, matériel, (dé)compte des points et au niveau de la délivrance du certificat.

1. Inscription et choix de la date

Pour s’inscrire au jury bruxellois, tout se fait par Internet. Il vous faut simplement votre numéro de registre national et la possibilité de payer par carte, directement, sur Internet. J’explique tout ceci en détails dans un autre article. Le gros avantage, c’est que vous choisissez vous-même votre jour de passage, le matin ou l’après-midi, dans les dates proposées sur le site de la région.

Pour l’examen wallon, vous devez télécharger, imprimer et compléter un formulaire. Une fois cela fait, vous devez faire un virement en respectant les consignes de la communication écrite. Comme j’ai pu l’expliquer dans un autre article, vous devez ensuite imprimer la preuve de paiement (l’extrait de compte). Puis, faire une photocopie recto-verso de votre carte d’identité. Vous joindrez les deux documents complétés et les enverrez par la poste à Jambes. Vous ne pouvez pas choisir votre jour. Vous pouvez tout au plus indiquer en remarque vos préférences, disponibilités ou indisponibilités. C’est au moment où vous recevrez la convocation que vous saurez quel jour vous avez examen.

Comparaison Jury central de gestion - Inscription et choix de la date

2. Prix du passage

Le prix affiché est identique dans les deux cas : 35€.

Cela dit, l’inscription à Namur vous coutera un peu plus : un timbre, une enveloppe, deux impressions et deux photocopies.

Il faut également noter que quand vous vous inscrivez à Bruxelles, vous pouvez demander à recevoir le syllabus officiel par la poste, imprimé, sans frais supplémentaire. Lors d’une inscription à Namur, vous pouvez évidemment télécharger gratuitement le fichier électronique mais vous devez imprimer vous-même la copie papier. Au niveau du coût, préférez donc Bruxelles.

Comparaison Jury central de gestion - Prix du passage

3. Délai d’attente

Dans les deux cas, les délais entre l’inscription et la date d’examen peuvent varier. Néanmoins, vous pouvez compter sur un délai de 4 à 6 semaines pour Bruxelles contre un délai de 3 à 5 semaines à Namur. Si vous êtes dans l’urgence, vous gagnerez un peu de temps en le présentant à Namur.

Comparaison Jury central de gestion - Délai d'attente

4. Emplacement

A Bruxelles, l’examen se déroule à l’étage de la gare du Nord. On ne peut plus facile d’accès en transport en commun, même du fin fond de notre petit pays. En cas d’arrivée en voiture, il est possible de trouver des places gratuites dans un quartier peu sécurisé ou de vous garer dans un des parkings payants et surveillé.

A « Namur », l’examen se déroule en réalité à Jambes. Le batiment est à 500m de la gare du même nom, des correspondances existent à partir de Namur, 1 par heure. Des bus circulent également de la gare de Namur jusqu’à la Place de Wallonie, lieu de l’examen. En voiture, il semble y avoir des places aux alentours dans un quartier qui n’a pas l’air risqué en journée. Ces places sont néanmoins payantes.

Comparaison Jury central de gestion - Emplacement

5. Salle d’examen

A Bruxelles, l’examen se déroule dans un grand local. Chaque candidat est installé seul à une table équipée d’un ordinateur. C’est lumineux et confortable.

A Jambes, les ordinateurs sont disposés en quinconce sur une très grande table en U. Vous vous retrouvez pratiquement les yeux dans les yeux avec deux autres candidats: un légèrement sur votre gauche, l’autre légèrement sur votre droite. Le local est quant à lui assez sombre, sans fenêtre.

Comparaison Jury central de gestion - Salle d'examen

6. Respect de l’horaire

Dans les deux cas, les responsables de l’examen viennent vous chercher à l’heure prévue et dans les deux cas l’examen dure 1h30.

On doit pourtant constater une différence importante dans le décompte du temps.

A Bruxelles, le chronomètre se met en marche après le contrôle d’identité, une fois que vous êtes installé, que vous avez lu les trois petites fenêtres de règlement et que vous décidez de passer à la première question.

A Namur, on vous annonce dès le départ que l’examen se termine 1h30 après l’heure de début. Le temps est donc déjà décompté quand on vérifie votre identité, quand tout le monde s’installe, quand vous lancer le pc et quand vous passez, ça m’a étonné, un didacticiel. C’est un faux questionnaire de 12 questions qui n’ont absolument rien à voir avec la gestion. On vous interroge sur les étoiles, la Tour Eiffel, la géographie… pour vérifier si vous savez où cliquer pour choisir votre réponse et pour passer à la question suivante. Comptez déjà 15 minutes de perdues…

Comparaison Jury central de gestion - Respect de l'horaire

7. Matériel

Dans les deux cas, vous avez droit à une feuille, un bic et une calculatrice pour répondre aux questions que vous faites défiler sur un ordinateur.

Au jury bruxellois, tout est fourni par l’administration. La calculatrice est identique pour tous, minuscule mais elle donne à tous les mêmes chances. Les ordinateurs fonctionnent convenablement pas de souci, ni de stress…

Au jury wallon, vous devez avoir votre propre bic et vous avez le droit d’utiliser votre propre calculatrice. Quand j’y suis allé, les responsables avaient également une caisse pleine de calculatrice de comptables, plus grande qu’à Bruxelles. Hedi, un ancien élève m’a pourtant expliqué qu’il avait dû aller chercher celle qu’il avait reçue à la formation dans sa voiture car on n’en avait pas (ou plus ?) pour lui. Au niveau matériel, il faut noter que les pc datent de mathusalem, ils rament, ils rament… et ça peut-être un facteur de stress.

Comparaison Jury central de gestion - Matériel disponible

8. Questions

Dans les deux cas, vous serez face à 30 questions. La matière est absolument la même à Bruxelles et en Wallonie.

Lorsque j’ai passé l’examen namurois, j’ai eu droit à 30 questions à choix multiples, avec des vrai-faux, des « plusieurs réponses possibles »… des QCM de toutes sortes mais pas de questions ouvertes où ça aurait été à moi de rentrer la réponse. Cela dit, Hedi et Stéphanie m’ont tous les deux affirmé qu’ils avaient eu droit à ce type de questions et qu’ils avaient dus encodés les réponses de certaines questions. C’est d’ailleurs signalé sur l’écran, au début de l’examen. J’ai eu de la chance.

Comparaison Jury central de gestion - Questions d'examen

9. Compte et décompte des points

Dans les deux cas vous réussissez avec 50%. Dans les deux cas, la valeur des 30 questions varie. Néanmoins…

Dans la région capitale, la valeur de chaque question est affichée à l’écran. Vous connaissez donc l’importance des questions auxquelles vous savez répondre et l’importance de celles dont vous n’êtes pas sûr. Si vous avez le temps de faire le total des points, vous vous rendez compte que votre questionnaire vaut 132, 144 ou 167 points…

Au jury wallon, la variation est annoncée par l’une des responsables. Elle explique de vive voix que les calculs comptent pour plus… vous n’avez pourtant aucun moyen de distinguer les questions importantes, des autres. La valeur des questions n’est pas affichée.

Comparaison Jury central de gestion - (Dé)Compte des points

10. Délivrance du certificat

Dans les deux cas, vous recevrez normalement votre certificat le jour-même.

Il m’est néanmoins arrivé une fois à Bruxelles que le document ne soit pas disponible. Je l’ai reçu par la poste les jours suivants. Si à Bruxelles vous recevez une simple feuille avec votre nom et votre date de naissance, cachetée et signée…

Après avoir réussi le jury central namurois, vous recevez un certificat qui ressemble vraiment à un diplôme, imprimé sur du papier épais presque cartonné… Il donnera beaucoup mieux dans un cadre. D’ailleurs, ce certificat est accompagné d’une copie conforme prévue pour votre guichet d’entreprises…

Comparaison Jury central de gestion - Délivrance du certificat

En conclusion

Préférence évidente pour l’examen bruxellois sauf si :
– Vous êtes à une semaine ou deux près pour avoir le certificat (et que vous pouvez être prêt pour l’examen en trois semaines)
– Vous ne savez pas payer les frais d’inscription par Internet
– Vous voulez avoir un plus beau diplôme (qui a la même valeur)

Si vous avez choisi, vous pouvez voir comment vous inscrire à l’examen bruxellois sur Internet ou à l’examen wallon à l’aide du formulaire dans deux autres articles…

Publié par Laisser un commentaire

Comment s’inscrire à l’examen de gestion de base du jury central (Wallonie)?

Formulaire d'inscription jury central de gestion wallon

Dans un autre article, je vous ai expliqué comment vous inscrire à l’examen du jury central de la Région Bruxelles Capitale. Suite à une demande reçue, nous allons voir, en clair comment s’inscrire au jury central de gestion wallon. Tout est en fait expliqué sur une  page du Service Public Economie de Wallonie mais cette page mélange l’information relative à tous les jurys, gestion et compétences professionnelles comprises.

Avant de commencer, remarquons que, contrairement à Bruxelles, la Wallonie n’a pas encore choisi un système d’inscription automatisé. Tout se fait encore à l’ancienne, ce qui peut être plus simple pour les candidats entrepreneurs qui ne sont pas encore entrés dans l’aire numérique. La conséquence embêtante de ce procédé à l’ancienne est que vous ne pourrez pas choisir votre date d’examen. Un coup de fil à l’administration vous indiquera cependant que (1) les examens ont toujours lieu le matin et jamais le vendredi et que (2) vous pouvez indiquer vos disponibités sur le formulaire.

Pour vous inscrire, vous devez :

1. Télécharger le formulaire

C’est la première étape, simple comme un clic, sur le lien ci-dessous: Télécharger le formulaire

Remarque: si votre ordinateur vous propose d’ouvrir ou d’enregistrer, choisissez enregistrer, puis l’endroit sur votre disque dur (par exemple le bureau). S’il ne vous demande pas où vous voulez enregistrer, le document se trouve certainement dans le dossier « Téléchargements ». Vous pourrez l’ouvrir en double-cliquant dessus.

2. Remplir et imprimer le formulaire (ou l’inverse)

Comme il s’agit d’un document (.doc) word, vous pouvez l’ouvrir et le modifier dans n’importe quel programme de traitement de texte. Si ce n’est pas le cas, cliquer sur le bouton « Activer la modification » dans le ruban jaune en haut de l’écran, si le fichier est ouvert mais que vous ne pouvez rien faire.

Vous pouvez également l’imprimer sans le modifier… et le remplir à la main, ensuite:

Indiquez vos coordonnées exactes et officielles.

Indiquez en « remarques », juste avant la signature, vos disponibilités, vos indisponibilités ou « J’aimerais passer l’examen le plus vite possible »

3. Payer les frais d’inscription

Les frais d’inscription s’élèvent à 35€. Ils doivent être virés sur le compte du Service Public de Wallonie – DGO 6 : BE43 0912 1502 6801 (Code Bic : GKCC BE BB) avant votre inscription (voir étape suivante) avec comme communication : « VotreNom VotrePrénom 20090 »

« 20090 » correspond au code de  l’examen de connaissances de gestion de base.

4. Imprimer la preuve de paiement (extrait de compte)

Une fois le paiement parti de votre compte, imprimez l’extrait de compte (seule pièce justificative valable pour un paiement bancaire, comme vous l’apprendrez dans les aspects comptables 😉 )

5. Faire une copie recto-verso de votre carte d’identité

Oui, pour que le responsable du jury puisse vous reconnaitre avant l’inscription ou vérifier que c’est bien vous qui vous inscrivez à l’examen. Sérieusement, je ne sais pas pourquoi une copie de votre carte est nécessaire à ce stade mais elle l’est.

6. Envoyer le tout par la Poste

Rassemblez le formulaire, la preuve de paiement et la copie recto-verso de votre carte d’identité et envoyez le tout à l’adresse suivante:

Service Public de Wallonie
DGO de l’Economie, de l’Emploi et de la Recherche
Département du développement économique
Place de la Wallonie, 1 – Bât I
5100 Jambes

7. Préparer l’examen

Vous allez recevoir le syllabus officiel par la poste. Vous pouvez l’étudiez par vous-même ou choisir une des formations proposées ici ou par des concurrents. Je vous propose une comparaison des offres en cadeau de bienvenue sur le site.

Vous la recevrez en vous inscrivant un peu plus bas dans cette page, sous le titre « Cadeaux »: entrez votre prénom et votre email et vous la recevrez (avec la matière à étudier et le syllabus à écouter)

8. Se rendre à l’examen

L’examen se déroule au SPW – DG06, Place de la Wallonie, 1 – Bâtiment II – Rez de Chaussée à 5100 JAMBES… sans oublier votre convocation et votre carte d’identité.

 

 

Publié par Laisser un commentaire

5 brochures officielles et gratuites pour comprendre et approfondir la gestion de base.

Comment s'installer à son compte

Si vous vous êtes informé sur la création d’entreprise, vous savez que vous devez prouver que vous avez les connaissances de gestion de base. Vous savez aussi que vous pouvez le faire en réussissant l’examen du jury central, à Namur ou à Bruxelles et vous savez que le syllabus officiel reprend toute la matière à connaître. Si vous avez parcouru ce  syllabus, vous savez qu’il n’est pas toujours très clair. Si vous avez vérifié ce qui y est indiqué, vous savez qu’il n’est pas toujours à jour. Heureusement, à coté de ce syllabus officiel, le SPF Economie et l’INASTI ont édité d’autres brochures gratuites consacrées à certains points de la matière. Je vous en présente 5 dans cet article.

1. Comment s’installer à son compte

Comment s'installer à son compteCette brochure du SPF Economie, remise à jour en mars 2017 reprend les différentes étapes de la création d’entreprise. Vous y découvrirez comment préparer votre projet, les conditions d’accès, le rôle du guichet d’entreprise, l’ouverture du compte bancaire, les différentes obligations fiscales, en matière de TVA et d’impôt, les obligations comptables qui en découlent, un point sur les assurances obligatoires et sur les obligations si vous décider d’engager du personnel… Tout cela, expliqué en phrases claires et compréhensibles.

Cette brochure, même si elle peut paraître longue (86 pages quand-même) peut donc simplifier les explications parfois compliquées du syllabus officiel…

Lire et télécharger

2. Le statut social des travailleurs indépendants : Vos droits et vos obligations (INASTI)

Statut social du travailleur indépendant: Vos droits et vos obligationsL’INASTI, c’est l’Institut National d’Assurances Sociales des Travailleurs Indépendants. L’INASTI est aux cotisations sociales du travailleur indépendant ce que l’ONEM est aux allocations de chômage. Il passe par les caisses d’assurance sociale comme l’ONEM passe par les syndicats. L’Institut est donc le mieux placé pour indiquer quelles sont vos (futures) obligations à son égard mais aussi les droits qui découlent du respect de ces obligations. Dans cette brochure, remise à jour en septembre 2017, il explique aussi qui rentre dans le statut social de l’indépendant et qui doit donc respecter ces obligations.

Lire et télécharger

3. Le statut social des travailleurs indépendants : Indépendant complémentaire

Statut social des travailleurs indépendants: Indépendant complémentaireQu’en est-il en particulier du titre complémentaire ? L’INASTI a également consacré une brochure aux obligations et aux droits particuliers de l’indépendant à titre complémentaire. Vous y trouverez des explications sur les limites de l’activité complémentaire mais aussi sur le calcul des cotisations sociales avec des exemples permettant de mieux comprendre… tout ceci est bien naturel pour l’INASTI mais vous trouverez en plus une description détaillée de vos obligations en matières de TVA, d’impôt et de comptabilité.

Lire et télécharger

4. Le statut social des travailleurs indépendants : Conjoints aidants

Statut social des travailleurs indépendants: Conjoints aidantsVous souhaitez vous faire aider par votre époux ou épouse ou par votre cohabitant(e) légal(e) ? Cette brochure est pour vous. Vous êtes marié ou en cohabitation légale et il n’est pas question que votre conjoint vous aide dans votre activité complémentaire ? Cette brochure vous sera utile aussi ! Adressée au conjoint aidant, vous y apprendrez (1) dans quelles conditions il ou elle doit être inscrit, (2) dans quelles conditions sa rémunération entraine des cotisations sociales et (3) dans quelle situation une dispense peut être demandée. Vous y découvrirez aussi l’obligation à remplir si votre conjoint ne vous aide pas.

Lire et télécharger

5. Les garanties en cas de vente de biens de consommation (SPF Economie)

Garanties en cas de vente de biens de consommationRééditée en mai 2016 par le SPF Economie, cette brochure de 44 pages vous explique (1) ce qu’est un bien de consommation, (2) dans quels cas la garantie légale de deux ans s’applique et (3) ce que vous pouvez faire si l’un de vos clients veut exercer cette garantie. Tout cela est ensuite illustré au travers d’une série de questions et de cas, dite non-exhaustive (incomplète), mais qui vous quand-même de se faire une idée précise de votre responsabilité de vendeur face à des particuliers.

Lire et télécharger

Publié par Laisser un commentaire

Comment s’inscrire à l’examen de gestion de base du jury central (Bruxelles)? [VIDEO]

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 2a

Vous vous demandez comment vous inscrire au Jury central de Gestion de base? Dans cet article, je vous propose de voir ce qu’il faut pour s’inscrire à l’examen de gestion de base de Bruxelles et ensuite les différentes étapes par lesquelles vous allez devoir passer. Et cela, jusqu’aux deux emails et aux courriers de confirmation que vous recevrez dans les jours et les semaines qui suivent.

L’inscription à l’examen wallon est expliquée dans un autre article. Ces deux examens, Bruxellois et Wallons sont ouverts aux habitants des 3 régions et le certificat de gestion obtenu à Bruxelles ou à Namur en cas de réussite à l’examen est à la fois reconnu à Bruxelles et à Namur. Pour avoir tenté les deux jurys et pour différentes raisons expliquées dans « Où passer le jury central de gestion », je conseille donc l’examen bruxellois également aux wallons.

Si vous n’aimez pas lire, je viens de charger l’explication en vidéo pour une inscription avec un téléphone:

 

Matériel nécessaire:

Avant de commencer l’inscription au jury central bruxellois, vous avez besoin du matériel suivant:

  • Un téléphone, une tablette ou un ordinateur
  • Une connexion Internet, wi-fi ou 3G/4G (car tout se passe en ligne)
    Jusqu’ici, c’est bon, vous êtes connecté à reussir.online, vous pouvez donc vous connecter à la Région
  • Votre agenda (car vous allez devoir choisir une date)
  • Votre carte d’identité ou simplement votre numéro de registre national (car vous allez devoir l’encoder)
  • Une adresse email (pour recevoir les confirmations)
  • Un numéro de téléphone (au cas où)
  • Une carte bancaire et 35€ sur le compte (car vous allez devoir payer d’avance)
  • Le digipass fourni par votre banque (car votre paiement sera sécurisé)

Avant de commencer: Accèder au site de la Région Bruxelles-Capitale

Tout simplement en suivant ce lien: https://online-werk-economie-emploi.irisnet.be/fr/

Etape 0: Choisir votre langue (Français ou Néerlandais) et votre examen (Gestion de base)

Ici vous pourriez également choisir de vous inscrire à l’un des examens de compétences professionnelles dans tout un tas de secteurs.

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 0

Etape 1: Continuer

La Région vous indique les caractéristiques de l’examen (automatisé sur ordinateur, dans la langue choisie, 30 questions sur 4 grands thèmes: l’esprit d’entreprise,commerce, droit et comptabilité), les frais d’inscription qui s’élèvent à 35€.

Un peu plus bas, vous trouvez aussi l’adresse de l’examen (CCN – Rue du progrès 80, 1035 Bruxelles – Gare de Bruxelles Nord) et sa durée (1h30).

Si vous êtes d’accord avec tout ça, ou si vous voulez de toute façon passer l’examen, vous pouvez cliquer sur continuer.

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 1

Etape 2: Choisir votre date (et votre heure) d’examen

Cliquez sur le bouton bleu et choisissez la date qui vous convient le mieux.

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 2a

Quand c’est fait, cliquez ensuite sur continuer.

Bon à savoir à ce niveau de l’inscription:

  • Si aucune date n’apparait, c’est simplement que les sessions sont complètes et qu’il n’y a pas de place disponible pour l’instant. Les dates sont chargées manuellement par l’administration, il vous suffit donc de revenir un jour ouvrable (du lundi au vendredi) suivant.
  • Si vous ne trouvez que des dates éloignées (par exemple début mars, vous ne voyez que des dates pour mai), c’est normal. Cet examen est très demandé. D’expérience, les dates sont chargées en bloc pour un mois. Quand ces premières propositions sont complètes, un deuxième chargement est réalisé pour d’autres séances dans le même mois.
  • Des dates plus proches peuvent réapparaitre d’un jour à l’autre, sans doute suite à une annulation ou à un report d’inscription par un candidat. Il vous faut donc rester vigilant, croiser les doigts et sauter sur une date réapparue sans tarder. Vous n’êtes pas le/la seul/e à vouloir passer l’examen rapidement.

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 2b

Etape 3: Remplir le formulaire d’enregistrement

Entrez

  • votre nom,
  • votre prénom,
  • votre numéro de registre national (il se trouve au dos de votre carte d’identité et commence par votre date de  naissance, année, mois et jour)

Sélectionnez votre genre (Masculin, féminin ou autres)

Entrez votre adresse

  • votre rue
  • votre numéro de maison et
  • éventuellement le numéro de boite aux lettres, si vous habitez en appartement
  • la ville (localité)
  • le code postal

Entrez encore

  • votre numéro de téléphone (au cas où)
  • votre adresse email (pour recevoir les confirmations d’inscription et de paiement)

 

S'inscrire au jury central - Etape 3

Sélectionnez aussi

  1. « Je veux recevoir une copie papier du syllabus par la poste » parce que c’est plus facile à étudier et que c’est compris dans le prix
  2. « Je veux aussi être informé par courrier postal de tout changement éventuel sur mon examen. » parce qu’on ne sait jamais et que c’est aussi compris dans le prix 😉
  3. Si c’est le cas: « J’ai un handicap et je souhaite une assistance lors de l’examen. » Vous serez recontacté et un employé vous aidera à accéder à la salle ou à lire les questions.

Et cliquez pour continuer

Etape 4: Confirmer les informations

Le site vous présente tout ce que vous avez rentré: le type d’examen et la date que vous avez choisie; vos coordonnées et vos préférences.

Si vous remarquez une erreur, il suffit de cliquer sur le crayon pour modifier. Vous retournerez à l’écran et pourrez changer ce qu’il faut.

Si tout est bon, cliquez simplement sur « Confirmer »

Etape 5: En route pour le paiement et paiement

Le site prend quelques secondes pour vous rediriger vers un espace sécurisé où vous allez encoder votre numéro de carte bancaire et d’autres informations confidentielles…

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 5

Arrivé sur cet espace sécurisé, cliquez sur le logo bancontact (ou sur le logo de votre banque)

S'inscrire à l'examen du jury central - Etape 5 bis

Entrez ensuite (dans la partie droite de l’écran)

  • le prénom et le nom du propriétaire du compte bancaire utilisé (vous pouvez effectivement utiliser la carte de quelqu’un d’autre)
  • le numéro de la carte bancaire utilisée (13 chiffres à ne pas confondre avec le numéro de compte)
  • le mois et l’année d’expiration de la carte
    (ces 3 informations se trouvent en général sur la face avant de la carte bancaire)

Et cliquez sur « Oui, je confirme mon paiement »

S'inscrire au jury central - Etape 5 fin

Vérification

Après avoir confirmé le paiement, vous devriez recevoir 2 emails de confirmation à l’adresse que vous avez donnée. Le premier confirme l’inscription et le second le paiement.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez prendre contact avec Bruxelles Economie et Emploi, Bd du Jardin Botanique, 20 à 1035 Bruxelles par le formulaire de contact ou par téléphone au 02/800 35 40. Il est possible que vous soyez inscrit mais que le ou les emails soient restés bloqués sur le serveur (ça m’est arrivé une fois). La personne de contact du Ministère peut le vérifier et vous dire si éventuellement vous devez vous réinscrire.

Et après?

Voilà, vous venez de voir comment s’inscrire au jury central de Bruxelles. Après, vous devriez recevoir

  • le syllabus papier par courrier (si vous avez coché la case à l’étape 3) dans les 2 semaines qui suivent votre inscription
  • votre convocation officielle par courrier environ 10 jours avant la date que vous avez choisie pour votre examen.

Le jour de l’examen, vous devez vous présenter à l’heure (ou un peu avant pour éviter un retard et un stress inutile) avec la convocation et votre carte d’identité.

Pour être certain(e) de réussir l’examen, je vous propose des formations en ligne et en groupe (0467/71 16 74) 😉

Publié par Laisser un commentaire

Que faut-il connaître pour l’examen du jury central?

Matières de l'examen de connaissances de gestion de base

Vous envisagez de présenter l’examen du jury central de connaissances de gestion de base et naturellement vous vous demandez ce que vous devez connaître pour le réussir.

En Région Wallonne et en Région Bruxelles-Capitale, la matière est définie dans un syllabus que vous recevrez après vous être inscrit en ligne. La matière est devenue régionale avec la dernière réforme de l’Etat. La régionalisation implique que chaque Région pourrait ajouter ou supprimer de la matière mais jusqu’ici, chacune suit ce qui avait été défini par le Service Public Fédéral Economie avant la réforme. Les deux syllabi sont donc identiques, malgré un décalage dans le numéro des pages. Vous pouvez vérifier par vous-même dans les deux fichiers pdf qui suivent.

Syllabus Bruxelles – Connaissances_de Gestion_de_base

Syllabus Wallonie – Connaissances_de Gestion_de_base

Mise à jour: ce syllabus officiel, n’est pas toujours très clair. Pour vous aider, j’ai rassemblé 5 autres brochures gratuites qui pourraient vous aider à comprendre la matière présentée dans le bouquin officiel.

Mais alors que devez-vous connaitre pour le jury central?

Le syllabus et les formations en gestion de base, découpent la matière en 6 grands thèmes : des « chapitres » dans le syllabus ou des « modules » dans les formations complètes :

  1. Esprit d’entreprise et compétences entrepreneuriales
  2. Création d’entreprise
  3. Législation
  4. Gestion commerciale
  5. Aspects comptables, financiers et fiscaux
  6. Plan d’entreprise (Business plan)

Chacun de ces chapitres regroupe différents sujets utiles ou indispensables si vous décidez de créer, et donc de gérer une entreprise. Pour vous aider à vous représenter l’ensemble de la matière, voici une petite infographie reprenant ces sujets.

Matières à connaitre pour l'examen du jury central de connaissances de gestion de base

Toujours la même chose !

Il faut noter que ces sujets à maitriser pour le Jury Central sont les mêmes pour tout le monde : Que votre projet soit de lancer une petite activité en indépendant complémentaire ou de vous lancer dans l’import-export de voitures en société anonyme : C’est la même chose !..

Même si dans le premier cas une petite compta simplifiée suffit, vous devrez comprendre les principes de la comptabilité en partie double. Même si dans le premier cas, vous ne devrez payer que l’impôt des personnes physiques, vous devrez connaître l’impôt des sociétés. Même si dans le premier cas vous n’avez pas besoin d’un local, vous devrez connaitre les principes du bail commercial. Vous devrez aussi connaître le fonctionnement des sociétés anonyme….

Pourquoi? Car une fois le certificat en poche vous serez libre d’ouvrir n’importe quel commerce, du plus petit au plus grand, non règlementé… La taille et la prospérité de votre entreprise ne dépendront que de la qualité de votre projet et de votre capacités à trouver des investisseurs. Elles ne dépendront plus de vos diplômes.

en tout cas le certificat est le même pour tout le monde, l’examen et la matière à connaître donc aussi !!!

Enorme astuce !

Dans cette matière, tout n’a pas la même importance. Personnellement, j’ai pu constater en passant l’examen du Jury Central et en en discutant avec des élèves qui l’avaient passé que plus de la moitié des points est accordée sur des questions de chiffres et de calculs : des calculs commerciaux (TVA, marge et réductions de prix), des calculs de seuil de rentabilité et de coûts de revient, des calculs d’impôts… mais ce sont aussi les points les plus difficiles à gagner si vous avez quitté les bancs de l’école il y a longtemps ou que la simple idée de devoir calculer vous fait flipper.

Je vois aussi en surfant sur le web que mes concurrents sont d’accord avec mes élèves et moi 😊 et je peux vous aider avec ces calculs de gestion de base.